Que c’est-il passé lors du Conseil Municipal du 31 mars 2010 ?

Tous les conseillers municipaux présents ou représentés sauf 1 : Déclaré Absent.

Le Maire a ouvert la séance comme à son habitude par la lecture d’un long texte sur le dossier « Harcèlement ».

Dossier « vide » bien sûr à ses yeux et « manipulation politique » (cherchez les coupables) et mise en cause d’un journal « habitué aux déclarations sensationnelles qui a refusé de s’expliquer »

Cela partait bien !

Intervention d’un conseiller de l’opposition (pas nous) qui lui parle de « Stress mais pas de harcèlement »  On ne commentera pas.

Isabelle VINSTOCK rappelle à l’assemblée que cette lettre a été adressée à tous les élus par voie postale et à leur domicile par une association saisie par plusieurs employés de la mairie.

Nous avions demandé la constitution d'une commission comportant des élus de tous les groupes du conseil, majorité et opposition.

Le maire nous avait adressé un mail avant le conseil pour nous dire que la "commission était déjà constituée" (sic), ...

Mais en conseil, quand nous lui avons demandé qui constituait la commission (Nous voulions les noms puisque notre groupe n'en fait pas partie...) il a répondu "qu'il avait diligenté un audit".....

Donc,

- Quid de la commission?

-  Est elle vraiment constituée, qui en fait partie?

mystère..

1) Entraigues sur la Sorgue : Perspectives d’Avenir.

Présentation du cabinet CODRA mandaté par la municipalité pour réfléchir aux grandes orientations pour les prochaines années.

Le Plan d’Aménagement Développement Durable : PADD

Une présentation « Power point » projetée au mur de la salle de Réunion.

Nous ne reviendront pas sur ce qu’ici, on appelle une salle de réunion, ce qui n’est en réalité qu’une simple salle de classe débaptisée, sans écran, laissant à la moitié de l’assemblée une vision passable des tableaux (au risque de finir avec un torticolis) et interdisant au public et journalistes tout accès décent à ces informations.

Sur le fond :

L’idée à retenir, c’est la fin de toutes les zones encore disponibles entre Voie ferrée et 4 voies.

ZAC des ferrailles / Beauchamp. etc.

Le budget alloué à l’entretien des espaces verts de risque pas de mettre en péril nos finances.

Les gazons, arbres, parcs sont et seront déclarés « hors la Lo »i en zone Urbaine ! C’est dit !

Les chiffres annoncés de logements à l’hectare font frémir. 50 logements /Hect

Etonnamment à aucun moment, n’a été abordée la création de places supplémentaires en crèche ou écoles.

Pour le Collège pourtant promis à chaque campagne des municipales, il faut bien comprendre que c’est du domaine du rêve.

Mensonge politique !

On doit par tous les moyens réduire la circulation automobile, source de pollution, mais les Lycées restent intra-muros à AVIGNON.

Il suffit pourtant de constater le niveau de la circulation en période de congés scolaires pour comprendre que la cause principale, de la surcharge du trafic le matin et le soir, est liée à l’accès aux établissements scolaires.

Il serait peut-être temps de réfléchir à la qualité des transports publics, permettre aux parents de déposer leurs enfants en sécurité près des arrêts. Ce qui est loin d’être le cas en aujourd’hui.

La réouverture de la ligne Carpentras / Avignon serait un projet validé pour 2013 2014 … et donc de grandes discussions sont en cours sur le devenir de la gare et de ses abords.

Encore une fois on peut être inquiet sur le nombre de parkings réellement mis à la disposition des usagers de cette future ligne. En attendant, les constructions se poursuivent le long des voies.

Nous avons eu droit à la présentation de la future zone de la TASQUE avec gendarmerie (tiens on n’a plus parlé non plus de la médiathèque promise lors du passage à la COGA)

Commentaire d’un élu de l’opposition (pas nous) : « La gendarmerie actuelle va permettre de nouvelles constructions alors il faut y inclure le stade de rugby … Pourquoi alors investir dans les nouvelles tribunes ? »  Pour le maire « A moyen terme, toutes les hypothèses de travail sont à prendre en compte »

Des stades, près des écoles pour permettre aux enfants de pratiquer décemment une activité sportive, ailleurs que sur le béton de la cour de récréation … pas pour Entraigues visiblement.

A suivre.