Le bulletin de mars est arrivé.

Avec en page 34: le texte que nous avions remis le 21 février en Mairie.

J'ai également lu avec intérêt, le texte déposé par le groupe "Entraigues pour tous" :

- On ne peut que s'associer aux remarques sur la qualité d'accueil des nouveaux entraiguois, "Infrastructures, équipements, crèches, écoles et parkings, ...." et sur une qualité de vie en régression pour tous les anciens qui ne reconnaissent plus "leur village".

Nous avons abordé très souvent ces sujets dans notre BLOG et vous avez été nombreux à nous faire part de votre avis (le nombre de visites et les commentaires sur ce BLOG en témoignent)

Une petite remarque sur la fin du texte.

" On en est à demander aux constructions de recueillir l'eau de pluie sur les toits, c'est ridicule, pas concevable, ....."

Pas d'accord bien sûr :

Nulle part, on demande de stocker l'eau de pluie sur les toits. Il s'agit uniquement de la retenir, de la freiner.

Par de la végétation, des substrats, mousses, qui bloquent partiellement l'eau, évitant ainsi que l'eau de ruissellement en provenance des toitures ne s'ajoute à celle des rues. L'engorgement des évacuations est la cause principale des inondations.

On est d'accord sur le fait, qu'il faudrait aussi travailler sérieusement sur les réseaux d'eaux pluviales, dans certains cas les refaire, en particulier les ponts qui réduisent de façons dramatique le diamètre des roubines, les virages à angles droits, ... etc. les réseaux sous dimensionnés ou partiellement HS...etc. Autre débat !

Pour les toitures, il s'agit de gagner quelques dizaines de minutes, heures...

Il y a là un vrai défi pour les années futures, en commençant par tous les bâtiments communaux. Supprimer les toitures "mortes", inutiles ou stériles. Et les remplacer par des toitures "jardin" ou vertes, compléter par des cellules photovoltaïques (chaque fois que possible) et c'est encore plus vrai chez nous, placer des membranes blanches qui renvoient un maximum de lumière.

Les toitures des HLM, écoles, bâtiments industriels ou commerciaux sont très souvent (presque toujours) noires, grises ...

Une toiture "jardin" : C'est la vie qui revient en ville. Une amélioration nette pour l'écologie, la sécurité et des gains au niveau isolation thermique. Des toitures "blanches" et c'est des gains énormes en climatisation l'été,

Oui c'est possible.

En attendant, et pour en finir avec ce texte, les élus du groupe "Entraigues Alternance" ont interpelé et continueront à interpeler le maire et son équipe, sur l'absence depuis des années de création de nouveaux espaces verts, sur l'exploitation systématique de tous les espaces disponibles pour une urbanisation "Non maîtrisée" !

Paul OHREL