Que faisiez-vous il y a dix ans ?

1999 ! Le grand BUG du 1er janvier 2000.

Décembre 1999, il fallait de toute urgence sauvegarder vos fichiers menacés par la grande moulinette, du retour au « 0000 »

Personne n’envisageait sérieusement de voyager ! A minuit sonnante, les avions allaient tomber, les trains dérailler, plus de sous sur nos comptes en banque et qu’allaient devenir nos centrales Nucléaires … grrr cela fait froid dans le dos.

Une aubaine pour les fabricants de matériels informatiques et autres experts de la panne générale qui ne viendra pas.

2009 : L’année de la  grande Pandémie. Un virus du « COCHON » qui mute avec celui du « CANARD »  è H1N1 le virus du « CO-NARD » On pouvait craindre une hécatombe.

Heureusement « super mamie » était là pour nous commander assez de vaccin pour enrailler la catastrophe sanitaire. On allait en France pouvoir vacciner : Adultes à risque ou pas à risque, enfants, vieillards, nourrissons et même les morts !

Une aubaine pour les fabricants de vaccins, masques, seringues, gel et autres gadgets indispensables

Vaut mieux en rire ! NON ?

A propos de 2009, une bonne année pour notre BLOG « Entraigues alternance »

Le BLOG que personne ne lit parmi les élus du Conseil Municipal Entraiguois.

« Une Honte pour la Politique, pour la Démocratie, pour Entraigues »

C’est ce que dit notre Maire en plein conseil le 14 octobre, ..... c’est aussi ce qu’il fait figurer en bonne place sur le PV envoyé en Préfecture ! (eh oui, il ose lui.)

Au dernier Conseil le 28 décembre, le maire dit :

«  J’ai vu dans votre BLOG … heu .. Non  … On m’a raconté que …. »

Comment se retenir de rire ? 

Je l'ai pas lu, je l'ai pas vu, mais j'en ai entendu causer : par François CAVANNA

J’adore Cavanna. Etonnant, mais j’ai lu tous ses livres.

A propos, d’ironie, de caricatures, d’irrespect, franchement on est loin, très loin du compte. Il suffit de lire la presse, de surfer un peu sur le NET. On est des enfants à Entraigues. 

C’est vrai aussi, que la Majorité en place depuis 30 ans, avait toujours eu à faire à une opposition qui dès les élections passées, retournait bien sagement à ses charentaises et ses mots croisés, ne sortant que pour les apéros et serrer la « louche » aux huiles départementales.

Vivement 2010 !

Comptez sur nous pour « secouer encore un peu le mammouth ».

Paul OHREL

Elu d’opposition

harakiri_220565