Ce soir, 18h00 le Maire a invité son "Comité de Soutien" pour une réunion privée à la salle des fêtes.

Nous étions devant la porte. Des affiches rappelant l'interdiction qui nous était faite de participer à cette réunion que l'on suppose d'information sur la décision du Maire de quitter les Sorgues du Comtat.

Comité de soutien : OUI

Population Entraiguoise et élus d'opposition : NON

Nous avions de notre côté alerté la Presse. La Provence et Vaucluse Matin étaient là. (Ils n'ont pas été, eux non plus, reçus)

Nous avons donc, juste devant la porte close de la salle des fêtes, lu à haute voix le communiqué de Presse que nous avons remis aux 2 équipes de journalistes.

En voici le contenu intégral.

Nous sommes là ce soir symboliquement face à la mairie et devant la salle où le maire, Mr Moureau, a réuni son comité de soutien, pour vous faire part de notre colère et notre exaspération.

Vendredi 12 septembre, nous apprenons par voix de presse que la commune d’Entraigues se retirait des « Sorgues du comtat ».

S’en suivent alors nombre d’articles dans la presse se faisant écho de la maestria avec laquelle le maire impose sa décision.

En effet à aucun moment ni lors de la campagne électorale des municipales ni durant les conseils municipaux, Mr Moureau aborde le sujet.

Pire, il nous a, nous élus de l’opposition et nous habitants de la commune tout simplement tenus à l’écart de la démarche qu’il avait entreprise.

Aucun débat n’a eu lieu, aucune concertation n’a eu lieu ; c’est la décision d’un seul homme bafouant ainsi les bases élémentaires de la démocratie.

A notre grand étonnement nous avons pu lire dans la presse que l’affaire était en négociation entre Mme Roig et Mr Ferrand depuis un an. Mais comment se fait il que ces élus puissent débattre de l’avenir d’Entraigues sans qu’aucun élu ou du moins les élus de l’opposition n’aient été informés.

Nous sommes scandalisés de voir préciser dans la presse au  dire de Mr Moureau que le principe de changement de communauté  est pratiquement acté  et pratiquement validé par Mr le préfet.

Nous demandons solennellement aux élus concernés de laisser Entraigues seule décider du bien fondé de ce changement. Par le comportement autoritaire du maire chaque entraiguois a été dépossédé de la possibilité de se faire entendre. Il a ainsi spolié le droit d’expression de population et  de manière plus méprisante encore pour les 40%  de la population qui ont voté, lors des dernières élections municipales pour une liste d’opposition.

Au nom de la démocratie, nous demandons à Mr Moureau, maire d’Entraigues sur la Sorgue, de mettre en place un débat public nous faisant valoir l’intérêt de quitter les Sorgues du comtat pour rejoindre la COGA.

Nous souhaitons, ces informations chiffrées à l’appui que l’on démontre qu’à aucun moment la commune ne pourra être pénalisée tant d’un point de vue économique que financier ou humain.

Nous demandons que ce débat soit suivi d’un référendum.

Cet abus de pouvoir heurte énormément  la population.

Il est temps pour nous de nous réapproprier le débat en nous mobilisant au sein d’un collectif pour défendre notre commune. Nous invitons dès à présent  tous les entraiguois à venir nous rejoindre.